Natural

Club

Oxbridge

Classic

S1

M1 LoRise

M1 HiRise

IndoRow

Xeno Muller Signature

Pourquoi l’eau?


Le mécanisme unique et breveté de la roue d’inertie WaterFlywheel du WaterRower utilise une « rame » spécialement conçue pour reproduire l’eau en mouvement, réduire le glissement et produire une simulation inégalée des bienfaits de l’aviron.

Résistance autorégulatrice - de même que l’aviron, la roue d’inertie WaterFlywheel varie la résistance en fonction de l’intensité d’exercice de l’utilisateur. La relation entre résistance et vitesse varie en fonction de « la règle des cubes ». Cette règle impose qu’un doublement de la vitesse requiert une augmentation octuple de la puissance (Plus d’informations sur la Règle des cubes).

Vitesse automatique - de même que pour l’aviron, la roue d’inertie WaterFlywheel n’applique pas de résistance. Au contraire, vous lui appliquez une résistance et vous êtes le moteur. Conformément à « règles des cubes, » la charge de travail que vous appliquez est associée à la vitesse à laquelle vous ramez. D’un simple coup de rame modéré à une séance « je donne tout ce que j’ai », vous décidez de l’intensité et de la vitesse (Plus d’informations sur le fonctionnement Vitesse automatique).

Mouvements réguliers - de même que pour l’aviron, la roue d’inertie WaterFlywheel une masse relativement lourde à rotation lente afin de produire une charge uniforme fluide dans l’ensemble de la poussée. Par comparaison, les appareils à résistance à l’air ont tendance à avoir des mouvements saccadés, discordants et irréguliers, s’étiolant à mesure que la résistance est dépassée (plus d’informations sur les Mouvements réguliers).

Connexion avec l’eau - Lorsque vous ramez, la connexion entre le rameur et l’eau est simplement la rame immergée. Il n'existe aucune connexion mécanique, simplement le contact entre la surface de la rame et l'eau, amortissant toute sensation mécanique (plus d'informations sur la connexion avec l'eau).